Nous avons réalisé une série de 4 live avec le cabinet d’expertise comptable Agori, situé à Seyssinet-Pariset (38), La Mure (38) et Vizille (38). Dans le live précédent nous avions découvert les métiers au sein du cabinet. Aujourd’hui, dans ce troisième live de présentation nous parlerons des outils du cabinet et de l’environnement de travail.

Audrey BRULLON, co-fondatrice de Lamacompta, a eu la chance d’être accompagnée par Fabien MIFSUD, Expert-Comptable Associé et fortement impliqué dans le développement informatique chez Agori, et Élodie GUIDOTTI, Expert-Comptable et mémorialiste du pôle comptable.

Elodie, quel environnement informatique avez-vous chez Agori ?

« Notre environnement informatique est basé et axé sur une base de données qui s’appelle Diane sur lequel viennent se ploguer tous nos logiciels de production. Donc que ce soit pour la comptabilité avec ACD, que ce soir Siale pour la partie sociale. Et que ce soit RCA et tous les logiciels de RCA pour la partie gestion. Cette base de données permet à tous ces logiciels-là d’interagir et d’aller chercher les informations d’un logiciel à l’autre et d’avoir une fluidité de l’information.

Au-delà de toute la partie production, il y a aussi tout ce qui est collecte d’informations pour pouvoir aller dans l’outil de production. Donc ça, cette collecte d’informations, elle se fait au travers de notre plateforme mail Agori, sur notre site internet. Et en fait les clients peuvent y accéder et déposer des documents au travers, soit de l’application mobile, soit du PC, soit aussi on peut mettre en place des collecteurs du web tracking, des mails, etc. C’est tout un ensemble avec la collecte, la base de données et nos logiciels de production.

On a aussi en interne des outils de communication qui nous permettent de communiquer comme Teams pour tout ce qui est en interne. Et puis Diane notre base de données pour tout ce qui est lié au client. »
Élodie GUIDOTTI

Fabien, est-ce que vous voulez compléter ?

« Oui, on a également développé en interne ce qu’on appelle un middleware, qui permet notamment de fluidifier, structurer les échanges entre les services, dans l’idée de simplifier les échanges entre les personnes. Car chez nous on sait que le digital est une partie intégrante de notre métier aujourd’hui, que l’école ne permet pas forcément d’appréhender. C’est pour ça aussi qu’on croit beaucoup à l’alternance et qu’on le pratique afin de créer un lien entre l’école, la théorie et l’entreprise pour la partie plutôt pratique. »
Fabien MIFSUD

Justement Elodie, est-ce que vous pouvez me dire comment les outils informatiques bousculent votre quotidien ?

« Depuis que je suis arrivé chez Agori, ça s’est beaucoup accéléré. On a de moins en moins de papier. C’est vrai qu’avant on avait des classeurs, du papier, maintenant, vraiment beaucoup moins. Ce qui nous permet du coup d’être beaucoup plus nomades et de pouvoir travailler de n’importe où. À partir du moment, on a une connexion Internet, on peut travailler. Et ça, ça nous a beaucoup aidés pendant le confinement puisque nos clients étaient pour une grande partie déjà dématérialisée. Donc, on a pu travailler quasiment normalement, sans avoir besoin d’aller chercher du papier quand les clients nous les amènent. Donc ça, ça nous a beaucoup aidés, donc on est beaucoup moins papier, beaucoup plus nomade.

On a aussi beaucoup plus accès à des logiciels différents qui nous permettent d’aller plus vite dans la production et notamment dans la production de conseils. Ce n’est pas négligeable. Et ça veut dire aussi que nos métiers évoluent parce qu’on est beaucoup plus sur des logiciels et du paramétrage qu’avant, sur de la production un peu plus à la main on va dire. »
Elodie GUIDOTTI

Fabien, est-ce que vous voulez nous dire vous aussi, comment les outils bousculent votre quotidien ?

« Ça bouscule le nôtre, mais ça bouscule aussi celui des clients. Car notre rôle aussi, c’est d’accompagner les chefs d’entreprise sur ces mutations à la fois technologiques et légales. Parce que même légalement, il y a des obligations liées à cette digitalisation. Donc, notre rôle, c’est à la fois de le sensibiliser, mais aussi de l’accompagner dans le déploiement afin de lui permettre plusieurs choses : notamment de le structurer, de faciliter son quotidien également. Par exemple, en ayant toujours avec lui ces documents à disposition. Donc, il a plus besoin de demander des documents s’il en a besoin, le temps ou les donne pour le traitement. Ça lui donne aussi un accès à l’information facilité. L’objectif étant d’assurer la pérennité de son entreprise en l’adaptant à la fois à l’évolution du marché et des obligations légales. »
Fabien MIFSUD

Fabien, comment vous adaptez-vous à tous ces changements ?

« Alors, pour ces changements, on est en constante évolution. On pratique la veille. Par exemple, lors du congrès de l’Ordre des Experts-Comptables, qui a lieu une fois par an. Ça nous permet à la fois de rencontrer les acteurs historiques du secteur pour voir un peu ce qu’ils proposent dans les évolutions. Mais surtout pour découvrir les nouveaux entrants qui peuvent proposer des ruptures technologiques comme Silae avait pu le faire en son temps. L’objectif étant d’interfacer et de réunir le plus possible les échanges entre le client et le cabinet de façon simple, car c’est primordial pour être au plus proche du client et de répondre à ses besoins qui évoluent également avec le temps. »
Fabien MIFSUD

Et vous Elodie ?

« Moi je trouve qu’on fait beaucoup de formations au sein d’Agori qui nous permettent justement de pouvoir connaître tous les logiciels et toutes les nouvelles technologies qu’on peut mettre en place au sein d’Agori. Et c’est important parce que ça permet à tout le monde d’être sur un pied d’égalité et de pouvoir recommencer avec cet outil et de pouvoir l’utiliser de la meilleure façon pour faciliter notre quotidien. »
Elodie GUIDOTTI

Fabien, vous avez parlé du congrès de l’Ordre. Le digital, c’est quand même une grosse thématique lors du congrès 2021. Qu’avez-vous retenu ?

« Qu’il y avait des logiciels de plus en plus intéressants qui vont arriver sur le marché ces prochaines années. Pour pouvoir ainsi consacrer plus de temps au conseil étant quand même l’attente première du client. Ce n’est pas uniquement de produire de la liasse fiscale. Ça permet aussi de lui proposer des outils de pilotage adaptés à ses besoins et également lui proposer des nouveaux services, comme le paiement de factures fournisseurs. Grâce à l’interface directe entre la compta et sa banque. »
Fabien MIFSUD

D’après vous Elodie, est-ce que les outils informatiques et le digital remplaceront vos métiers ?

« À mon sens, oui, pour une partie de notre métier, notamment la partie production qui va être de plus en plus fait de façon automatique. Et cette partie-là ça a déjà commencé à être pris un peu par les outils informatiques. Notre nécessité d’évoluer, de ne pas être en retard. Parce que la technologie est là et elle ne va pas nous attendre, donc c’est à nous de prendre le train en marche. »
Elodie GUIDOTTI

« Là, je rejoins Elodie ou nos métiers vont évoluer ou on pense qu’il y aura la création d’un nouveau métier qui va être plutôt un gestionnaire des flux d’informations en parallèle de celui de conseiller. Donc ça nous permet de renforcer notre présence auprès du chef d’entreprise pour l’accompagner. On n’aura plus de temps disponible pour eux et également on pourra proposer des outils performants et plus adaptés pour nos équipes. »
Fabien MIFSUD

Si vous deviez résumer Agori en un mot ?

« La bienveillance »
Fabien MIFSUD

« Opportunités »
Elodie GUIDOTTI

Vous pouvez également regarder le live avec Agori en vidéo, voici le replay 👇

Vous n’avez pas vu le live n°2 avec Agori à la découverte de leurs métiers ? C’est juste ici 👈

Vous avez envie d’en savoir plus sur Agori ? 👉 Découvrez le live n°4 sur les formations (cursus, alternances, stages) au sein d’Agori.

Abonnez-vous notre page LinkedIn pour ne manquer aucun live 👉 Lamacompta page LinkedIn

Partager cet article

Partager cet article ?